All Posts

06/04/2018 Baisse du franc suisse : faut-il encore opter pour un prêt en devise ?

 Après avoir longtemps flirté autour de 1,05 le cours euro/chf se stabilise depuis plusieurs semaines autour de 1,17. Les perspectives économiques favorables de la zone euro pourraient à terme amener le franc suisse à 1,20 voir 1,25 pour 1 euro. Au moment de devenir propriétaire, le frontalier va devoir s’interroger sur la monnaie de son crédit immobilier. Faut-il choisir un financement en euro ? Le prêt en devise est-il toujours aussi intéressant ? Voyons pourquoi contracter un prêt en franc suisse pour un frontalier demeure une alternative à explorer.

Faut-il prendre un prêt en devise si le franc suisse baisse ?

 

La baisse de la monnaie helvétique amène son lot d’interrogations pour les travailleurs frontaliers. Vu l’importance que représente l’acquisition et le financement d’un logement, le facteur change (ne pas confondre avec “chance” ;-))) entre d’un côté des revenus en franc suisse et un bien en euro, génère à minima des questions, voir des préoccupations. Nous constatons depuis plusieurs semaines que les futurs propriétaires rencontrent des difficultés à identifier les impacts du choix de la monnaie de leur crédit immobilier.

 

Pour se forger une opinion, il faut envisager 2 périodes parfaitement distinctes : pendant la période de remboursement du crédit et le cas du remboursement anticipé.

 

Durant la période de remboursement du crédit

En souscrivant un prêt en devise, le frontalier s’engage à rembourser la banque dans la même monnaie que son revenu, à savoir en franc suisse. Au quotidien, un fluctuation du cours de change euro/chf n’aura donc aucun impact sur ses mensualités. En revanche, en faisant le choix d’emprunter en euro, l’emprunteur s’expose alors à un risque de change.

 

Impact du taux de change sur les mensualités d’un crédit immobilier pour un travailleur frontalier suisse

IMPACT SUR LES MENSUALITÉS Hausse du franc suisse Baisse du franc suisse
Prêt en franc suisse Aucun Aucun
Prêt en €uro Baisse des mensualités Augmentation des mensualités

 

 

La part du remboursement du crédit immobilier représentant souvent le premier budget de la famille, prendre son prêt habitat dans la monnaie de son revenu peut-être considéré comme une limitation du risque de change. C’est du reste l’un des avantages mis en avant pour le prêt en devise. Évidemment, en cas de perte d’emploi en Suisse, l’avantage peut se transformer en inconvénient….

 

En cas de remboursement anticipé

Acheter une maison, changement de région, divorce etc...nombreuses sont les situations qui peuvent amener le propriétaire à vendre son logement et par la même rembourser son crédit immobilier avant son terme. La cession d’un bien immobilier se finalise chez un notaire avec le versement du produit de la vente en euro qui sera affecté au remboursement du prêt. Si vous optez pour un prêt en euro, il n’y aura pas d’opération de change. Dans le cas d’un prêt en devise, vous devrez acheter des francs suisses pour solder votre dette à la banque. L’effet du change peut-être d’autant plus important que le capital est élevé. Si le franc suisse a baissé depuis la prise d’effet du crédit vous aurez fait un gain sur le change, dans le cas contraire, il faudra assumer ce risque.

 

Exemple : Pierre et Fanny ont acheté 2010 un appartement à Gex pour 285’000.- €. Sur conseil de leur courtier en crédit, ils ont conclu un prêt en devise de 427’500.- CHF (taux de change 1,50). Une petite Julie est arrivée dans leur vie fin 2014. Leur logement devenant trop petit, Pierre et Fanny l’avaient mis en vente à 305’000.- €. A cette date, ils devaient à la banque la somme de 363’000.- CHF soit 345’714.- €uro avec un taux de change à 1,05 ! Finalement, Pierre et Fanny ont dû patienter 3 ans et des conditions de change moins défavorable pour voir la petite Julie gambader dans le jardin de leur nouvelle maison.

 

Contrairement à certaines pensées, souscrire un prêt en devise alors que le franc suisse baisse est plutôt une bonne idée. Cependant la décision du choix de la monnaie pour son crédit immobilier ne doit pas être basée sur la tendance du cours euro/chf mais plutôt sur la durée de détention du bien et sur la pérennité de vos revenus en franc suisse.

Vous hésitez entre prêt en devise et prêt en euro ? Nous avons fait pour vous un comparatif qui va vous permettre de découvrir :

  • La vrai différence de coût entre un prêt en euro et en devise
  • le meilleur moyen pour appréhender le risque de change
  • une foule de subtilités pour chacune des  solutions

 

Télécharger le comparatif

 

 

 S'inscrire

 

 

 

 

Christophe Chevassus
à propos de l'auteur | Christophe Chevassus
Ex-banquier, devenu courtier en crédit et passionné par l'évolution de la relation client dans un environnement de plus en plus digital.

Simulez votre achat

Faites votre simulation de prêt immobilier 100% en ligne

simuler votre achat

 

Nos Videos

Comment le banquier analyse votre dossier de crédit immobilier

https://www.youtube.com/watch?v=atRIW1to09U&feature=youtu.be 

Depuis l'abandon du cours plancher l'euro n'avait jamais été aussi fort.

Le franc suisse repasse la barre des 1.15

A lire également

Le franc suisse au plus haut depuis 6 mois

    Le euro/chf s’envole à 1,1508 ce vendredi après-midi, soit le cours le plus haut depuis le mois de février 2018. Le seuil symbolique des 1,15 pour...

Lire la suite

Ils ont gagné 29'299 euros !

29'299 € ! C'est l'économie que nous avons permis de gagner sur un financement de 315'000 € sur 25 ans pour une première acquisition. Je garde toujour...

Lire la suite

Financement sans apport, âge de fin de prêt 95 ans...

  Prêt en devise, prêt en euro, prêt réglementé, la gamme des solutions de financement mis à disposition par les réseaux bancaires de proximité permet...

Lire la suite

Une pluie d'étoiles illumine  Mon-taux.com

  Je n’anticipe pas ici sur une deuxième étoile pour l’équipe de France de football, je n’évoque pas non plus le magnifique ciel étoilé de la nuit der...

Lire la suite

Combien économisez-vous en renégociant votre crédit?